Journaux du site au 13/10/2014 à 10:50
S'enregistrer pour posterRechercher Préférences

Pas de Post-it

Forum CMS Galerie Forum
Sujet : La DRM... mais c'est très simple ! De JCJ  Le 16-08-2009 à 21:29 sta

    Bonjour,

    DRM = Radio Mondiale Digitale.

    Très simple... Il suffit de faire un changement de fréquence depuis la station à écouter (gamme OC et PO) jusqu'à 12 à 15 kHz.
    On donne cela à la carte son du PC qui grace à des logiciels gratuits mis au points par des passionnés géniaux décodent la modulation.

    Exemple de ce que cela donne comme qualité :

    Voice of Russia


    Perso, jai fais un double changement de fréquence : 455 kHz puis 15 kHz.

    Seule ombre au tableau les oscillateurs utilisés pour changer de fréquence doivent être super stable (Quartz).
    Sur internet on trouve de nombreux exemples avec des oscillateurs spéciaux dits "DDS", programés par PC. En réalité, on peut faire plus simple...

    Bidouillages... bidouillages...

    :-)


Sujet : La DRM... mais c'est très simple ! De ON5MJ  Le 16-08-2009 à 22:39 sta

    Bonsoir JC,

    Je croyais, peut être à tort, que la bande passante DRM était de 9 ou 10 KHz dans les cas normaux, et 18 ou 20 dans les cas spéciaux. Dans votre bidouille comment vous tenez compte de cela avec une FI 455 normalement plus étroite ? Elargissement ? Je suppose aussi que la stabilité en fréquence est exigée pour les oscillateurs qui produisent le 455 KHz ?

    Quel est votre conseil pour démarrer ? En OC il y a beaucoup d'émetteurs concernés ? Le logiciel gratuit serait-ce Dream peut-être ?


Sujet : La DRM... mais c'est très simple ! De JCJ  Le 17-08-2009 à 06:28 sta

    Exact pour la bande passante des stations DRM.
    Les logiciels de décodage montre leur spectre de fréquence caractéristiques (photo 1 : un beau rectangle de largeur 10 kHz, spectre dédoublé -> fréquence image ).

    J’utilise au moins 3 logiciels différents (tous gratuits, faciles à télécharger):

    - SDRadio d’Alberto Libero (AM, FM, SSB, USB), qui ne décode pas la DRM mais qui permet d’en trouver facilement les émetteurs DRM au vu de leur spectre.

    - DREAM, bien sûr, le plus perfectionné (à mon avis) de tous les décodeurs DRM.

    - SoDiRa (photo 1) qui permet de bien se centrer manuellement sur la station DRM à recevoir, si les conditions sont mauvaises et si la recherche automatique de Dream plante un peu…

    Et il y en a d’autres…

    Mon installation est en 3 morceaux (photo 2).

    1 - Recherche des stations : Un poste bon marché « Made in China » avec OC et recherche des stations par synthèse de fréquence. Je n’utilise que l’oscillateur PLL de ce poste (fil qui sort sur le coté).

    2 - Mélangeur + platine FI à 455 kHz : Pièces récupérées sur un antique récepteur AM à transistors. Il faut élargir un peu la bande passante de la FI par rapport aux récepteurs AM classiques.

    3 – Second changement de fréquence vers 15 kHz (circuits CMOS classique et ampli Op).

    Tout cela est passionnant, et je dois à un ami, Roger Carayon, le plaisir de m’avoir fait découvrir toute cette partie de la radio que je ne connaissais pas.
    Les lampes ne sont pas exclues de ces réalisations… J'espère que Roger Carayon va bientôt nous montrer son super à double changement de fréquence hybride (lampes + transistors).

    :-)

  
  

Sujet : La DRM... mais c'est très simple ! De ON5MJ  Le 17-08-2009 à 20:10 sta

    Astucieux le coup de l'oscillateur PLL séparé.


Sujet : La DRM... mais c'est très simple ! De gaston  Le 17-08-2009 à 23:07 sta

    "carte son du PC qui grace à des logiciels gratuits " mais comment ils vont faire les Hadopisstache pour faire payer?


Sujet : La DRM... mais c'est très simple ! De JCJ  Le 19-08-2009 à 18:44 sta

    Quel enthousiasme… La DRM ne semble pas passionner les foules…:-)

    C’est pourtant maintenant que c’est intéressant. La DRM n’est au stade expérimental et ne concerne encore que les professionnels et les bricoleurs que nous sommes.
    Pleins de bidouillages à essayer pour tomber la fréquence de la gamme OC (5 à 16 MHz) vers 12 ou 15 kHz et donner le résultat en pâture au PC !
    A noter qu’une telle conversion demanderait un TRIPLE changement de fréquence. Le copain Roger Carayon est sur ce projet… et avec des lampes !

    J’ai modifié mon installation mais j’en reste au double changement de fréquence (photo 1).

    NEW : Le sacrifice d’un classique récepteur à transistors PO/GO (OPTALIX TO 205) qui à bien voulu donner ses organes (sa partie FI et BF, la BF est facultative) pour les progrès de la science (circuit bakélite sur la photo).

    Seul le second changement de fréquence est un peu inhabituel. Uniquement des circuits logiques très classiques (photo 2).
    Le changement de fréquence se fait par découpage (selon la théorie « strobodyne » de L. Chrétien en 1929).
    Le diviseur de fréquence CMOS 4040 doit permettre de trouver un Quartz de fond de tiroir convenable pour fabriquer du (455 + 15) kHz ou (455 – 15 kHz) kHz, quitte à retoucher un peu la valeur de la FI 455 kHz.

    Rien de très compliqué. Reste plus qu’à partir à la chasse à la station DRM.

    (à suivre)

  
  

Sujet : La DRM... mais c'est très simple ! De JCJ  Le 19-08-2009 à 18:48 sta

    LA CHASSE A LA STATION DRM

    Ce n’est pas toujours facile.

    1 - Il faut balayer la gamme OC à la recherche du spectre caractéristique d’une station DRM (rectangle de 10 kHz de largeur).
    Le logiciel « SDRadio » d’ Alberto Libero est très pratique pour cela. L’analyse spectrale est très rapide.
    Au passage on entend les émetteurs classiques en AM, on peut décoder la BLU, …
    Photo 1 : Station DRM en vue ! 8oI
    On sort le spectre au mieux du bruit de fond en jouant sur l’accord d’antenne et le gain HF (simple potentiomètre de 2,2 k entre l’antenne et la terre).

    2 - On change de logiciel sans toucher à l’accord : « DReaM » par exemple (photo 2).
    DReam réfléchi… On voit la bande jaune en pointillé qui cherche à se placer sur la fréquence centrale du spectre, parfois il faut l’aider en cochant les options d’interpolation ou le retournement du spectre (Flip Input Spectrum).
    Les voyants au dessus du spectre clignotent… rouge, vert, jaune… Si tout passe au vert miracle !!! Le son de «qualité DRM » sort du PC. Les messages texte défilent…

    Sûrement que les récepteurs commerciaux à venir ne seront pas aussi rudimentaires. Il suffira d’appuyer sur un bouton… plus aucun intérêt… :-D


  
  

Sujet : La DRM... mais c'est très simple ! De ON5MJ  Le 19-08-2009 à 21:49 sta

    Question: n'aurait-il pas été plus simple de délargir la BP de la FI du récepteur chinois et de lui faire sortir un signal vers la platine de 2e changement de fréquence. Sensibilité HF insuffisante ?

    Quant à la passion du DRM, il faut remarquer que les visiteurs de ce forum sont orientés collection et vieilles radio. En DRM on est dans la haute bidouille de la main gauche et dans l'informatique de la main droite. Donc pas évident de trouver des passionnés complets mais je suis sûr que celui qui est mordu en garde les traces longtemps, d'autant qu'il y a une version amateur du DRM (2,5 KHz dont HamDREAM) avec possibilité d'émettre en DRM sur un canal SSB.


Sujet : La DRM... mais c'est très simple ! De JCJ  Le 20-08-2009 à 05:59 sta

    Bien sûr, utiliser la FI du récepteur chinois était la première idée, mais je n'ai pas réussi à sortir le signal sans perturber le récepteur et l'étage FI du chinois est très rudimentaire, peu pratique pour modifier éventuellement la valeur de la FI et modifier sa bande passante.
    Les bons vieux étages à transistors avec les 3 transfos FI sont idéaux pour cela.

    C'est pas de la vieille radio, mais on retrouve dans ces bidouillages "l'esprit pionier" qui devait animer nos ancètres pour mettre au point leur poste à galène et entendre les premiers émetteurs AM.
    :-)


Sujet : La DRM... mais c'est très simple ! De Thierry Magis  Le 20-08-2009 à 12:12 sta

    Bonjour "JCJ",

    Vos expériences sont intéressantes, et je suis convaincu que bien des participants de ce forum les lisent avec intérêt.

    Mais c'est probablement d'un niveau bien trop élevé pour la plupart d'entre-nous...

    Entre réparer (et comprendre quelque chose qui a été conçu par un autre) et concevoir soi-même, il y a un pas que bien des amateurs de radio (dont moi) ne pourront franchir.

    Quand à l'absence de réactions, vous l'aurez sans doute remarqué: c'est un peu devenu la norme sur les forums de radio ancienne, sur les sujets techniques du moins car les hors-sujet (Microsoft entre autres) font souvent un "tabac".

    Cordialement
    Thierry


Sujet : La DRM... mais c'est très simple ! De Georges Pitropakis  Le 20-08-2009 à 13:21 sta

    Bonjour à tous,

    Le sujet est effectivement intéressant à plus d'un titre. Certainement pour les techniciens dont je ne goûte pas le plaisir faute de compétence, mais aussi pour celui qui s'intéresse à l'usage de la radio en général. Et je me posais la question suivante. Cette technologie, n'est-elle pas le dernier stade d'évolution du "récepteur radio" ? Si l'internet équipe nos véhicules un jour, nos cuisines, salons, ne peut-on imaginer les programmes radios uniquement disponibles par internet ou son successeur? Une simple extention de l'ordinateur regroupant la fonction "radio" serait l'interface utilisateur. A quoi bon entretenir des émetteurs radios spécialisés ?

    Georges


Sujet : La DRM... mais c'est très simple ! De Jacques Flamand  Le 20-08-2009 à 13:45 sta

    Bonjour,

    Pour les bricoleurs intéressés par le DRM voir notamment le site de ON5QC

    Jacques Fl


Sujet : La DRM... mais c'est très simple ! De JCJ  Le 20-08-2009 à 14:38 sta

    Par rapport aux sites de radioamateurs où sont décrits des récepteurs DRM, je pense que mon bidouillage n’a rien de compliqué.

    A part le récepteur OC avec oscillateur réglable par synthèse de fréquence qui n’est pas forcement facile à trouver (le mien vient de chez GiFi pour quelques Euros), tout le reste n’est que de la radio classique… La partie HF et MF d’un poste à double (ou triple) changement de fréquence.

    Il n’est nullement question de savoir comment fonctionne la DRM. Il suffit d’utiliser les logiciels de décodage mis gratuitement à notre disposition.

    Et quelle surprise d’entendre sur la gamme OC, ou habituellement on n’entent que des crachouillements, des sifflements et autres parasites, la qualité de ces émissions.

    Allez un petit tour sur la DRM Belge, aujourd’hui à 13h30 :
    RTBF International
    :-)


Sujet : La DRM... mais c'est très simple ! De Jacques (webmestre)  Le 21-08-2009 à 04:29 sta

    Deux phrases que je trouve en discordance:

    << Il n’est nullement question de savoir comment fonctionne la DRM. Il suffit d’utiliser les logiciels de décodage mis gratuitement à notre disposition. >>

    et

    << C'est pas de la vieille radio, mais on retrouve dans ces bidouillages "l'esprit pionier" qui devait animer nos ancètres pour mettre au point leur poste à galène et entendre les premiers émetteurs AM.>>

    Outre le fait que les techniques récentes sont des ouvertures pour les bidouilleurs et RA et entrevues avec une certaine hostilité par les collectionneurs, je pense qu'il y a un distingo à apporter vis à vis des ancêtres.

    Sauf à vous offusquer votre honneur :-O


Sujet : La DRM... mais c'est très simple ! De ON5MJ  Le 22-08-2009 à 20:16 sta

    Je suis assez d'accord avec Jean-Claude au sujet de l'esprit pionnier. Il y a 100 ans on ne demandait pas aux sans-filistes de concevoir leurs lampes non plus. Connaître les principes vraiment de base de la DRM pour assembler des morceaux de radios et de logiciels trouvés de bric et de broc est bien dans cet esprit, et je dois dire que l'astuce de l'oscillateur PLL est très bonne puisqu'il faut bien une stabilité en fréquence. Voila une solution peu coûteuse. Et des résultats appréciables. Bravo.


Sujet : La DRM... mais c'est très simple ! De JCJ  Le 23-08-2009 à 05:53 sta

    C’est exact ON5MJ pour « l’esprit pionnier », la DRM est quelque chose de mystérieux et qui fait un peu peur… donc faut essayer….

    Le but de mes essais est simplement de pouvoir écouter ces étranges stations, même sans rien comprendre au principe de la modulation. Et quel plaisir d’entendre enfin la voix DRM sortir du PC après des jours de bidouillage.

    Le but est simplement de capter un signal et le transformer pour l’appliquer à l’entrée du PC, comme on captait un signal AM en le transformant pour l’appliquer à un écouteur.

    Certains amateurs allemands prétendent avoir réussi à écouter la DRM en utilisant le jeu « Radioman » (si j’ai bien compris car je suis incapable de traduire).
    Radioman DRM ?
    Coffret Radioman

    La transformation du signal est à la porté de n’importe quel amateur de TSF puisque c’est un changement de fréquence…
    La fréquence FI de 12 à 15 kHz seulement facilite même la tâche puisque on peut utiliser des circuits RC comme filtre FI . La seule difficulté est la stabilité de l’oscillateur.

    Voila..., je ne connais toujours rien à la DRM, mais cela est peut être un point de départ pour essayer de comprendre.:-)


Sujet : La DRM... mais c'est très simple ! De ON5MJ  Le 23-08-2009 à 09:38 sta

    Effectivement ces bricoleurs allemands disent pouvoir capter du DRM avec la boîte de construction Radioman et son bobinage OC. Si j'ai bien compris, ils se décalent la réception de 12 KHz et utilisent une forte réaction, sans doute pour faire un battement. Dans le schéma d'origine je ne vois pas de réaction cependant, à moins de pousser la HT de la lampe de détection jusqu'à un éventuel accrochage. La sortie est alors envoyée à la carte son où le logiciel Dream traite les données DRM.

    A essayer mais je pense que la sensibilité ne devrait pas être à la hauteur de la réalisation de Jean-Claude.


Sujet : La DRM... mais c'est très simple ! De JCJ  Le 23-08-2009 à 20:08 sta

    Pour rester dans le très simple, j’ai bidouillé le schéma joint (1 seul changement de fréquence). Il permet occasionnellement de recevoir les stations DRM.
    « Occasionnellement » car il n’est pas immunisé contre la fréquence image qui est distante seulement de 30 kHz.
    Impossible d’éliminer l’image par l’accord d’antenne, et à 30 kHz de distance on est dans la même bande de fréquence (49m, 31m,…) que l’émetteur à recevoir. Donc de grandes (mal)chances de brouillage.

    Il n’est pas beaucoup plus compliqué de faire un double changement comme dans le premier montage proposé : HF ->455 kHz et 455 kHz -> 15 kHz.
    Il y a bien sûr une autre fréquence image distante de 910 kHz, mais elle est beaucoup moins gênante, et elle n’a pas empêché d’écouter les OC depuis des décennies .

  
  

Sujet : La DRM... mais c'est très simple ! De ON5MJ  Le 23-08-2009 à 22:18 sta

    Fort bien pour débuter avec des fonds de tiroir.

    1. Les deux séries de doubles RC 2.2k + 470 pF, ce sont des filtres passe-bas avec fréquence de coupure à 15 KHz ?

    2. comment ajouter une conversion supplémentaire qui résoudrait le problème de la fréquence image ? Il est difficile pour le bidouilleur lambda de trouver des FI à 455 KHz dont on connait les détails d'utilisation. Enfin c'est mon impression. Alors serait-ce plus facile de choisir une FI vers 10.7 MHz et de faire les bobinages soi-même ?

    3. pour l'oscillateur local variable il me semble qu'il existe des DDS plus propres que les PLL (question de jitter).


Sujet : La DRM... mais c'est très simple ! De JCJ  Le 24-08-2009 à 07:04 sta

    1 - la fréquence intermédiaire étant de 15 kHz il faut un filtre qui laisse passer + ou - 5 kHz autour de 15 kHz, soit de 10 à 20 kHz. Je ne pense pas qu'il y ait d'inconvénient à ce qu'il soit plus large (photo 1).

    2 - Au contraire Jacques, le double changement de fréquence est plus simple, il suffit de récupérer le circuit MF 455 kHz d'un vieux poste à transistors (photo 2).

    - le 2d changement de fréquence nécessite un quartz 470 kHz (assez classique semble-t-il). Dans un schéma proposé plus haut, je suis parti d'un quartz de fréquence supérieure suivi d'un diviseur + changement de fréquence par découpage (explication "strobodyne de Lucien Chrétien en 1929).

    3 - Bien-sûr le DDS serait idéal, la plupart des réalisations décrite sur Internet utilsent ce procédé mais il faut interfacer ce type d'oscillateur avec un PC pour régler sa fréquence... Cela paraît plus complexe.
    :-)

  
  

Sujet : La DRM... mais c'est très simple ! De ON5MJ  Le 24-08-2009 à 20:27 sta

    OK pour les réponses. Je vois que Spice a été utile.

    Pourquoi deux portes de 4066 en parallèle pour le mixage ?

    C'est toujours un peu troublant de faire un mixage par découpage mais pourtant cela marche.


Sujet : La DRM... mais c'est très simple ! De JCJ  Le 25-08-2009 à 07:42 sta

    "Pourquoi deux portes de 4066 en parallèle pour le mixage ?"

    Simplement parce qu'il y a des portes inutilisées et que cela diminue la résistance de l'nterrupteur à l'état passant. :-)

    " C'est toujours un peu troublant de faire un mixage par découpage mais pourtant cela marche."

    Encore plus troublant (rien à voir avec la DRM), ce récepteur décrit dans LA RADIO LOGICIELLE de b.kainka (schéma joint) : 2 changeurs de fréquences à découpage commandés avec 90° de déphasage. Dans ce cas la logiciel du PC (SDRadio) peut éliminer la fréquence image!

    J'ai essayé et ça fonctionne... Une radio PO/GO/OC sans changement de gammes, sans CV !!!! 8oI 8oI 8oI



  
  

Sujet : La DRM... mais c'est très simple ! De ON5MJ  Le 25-08-2009 à 13:46 sta

    Je vois que des signaux I et Q sont passés (en stéréo) à la carte son. Mais je n'ai pas d'explication sur l'usage d'une LED dans ce schéma. Ni sur le changement de fréquence avec deux signaux en quadrature (mais là c'est à moi de chercher). Ni sur l'accord. La fréquence du quartz est-elle fixe ?

    A partir de ce message Google m'a donné des centaines de pages, souvent très intéressantes, sur les radio logicielles aussi bien en réception qu'en émission. Ah cela promet.

    J'ai vu aussi que Kainka a sorti plusieurs livres fort intéressants sur le sujet.


Sujet : La DRM... mais c'est très simple ! De JCJ  Le 25-08-2009 à 16:09 sta

    La diode LED sert de diviseur de tension pour faire un point milieu à l’alim 5V. Il faut une LED avec 2,5 V à ses bornes (rouge ?). On peut simplement faire le pont diviseur avec 2 résistances identiques.

    Pour l’oscillateur, c’est toujours le même problème. Il faut un oscillateur ultra stable et réglable pour faire l’accord = PLL ou DDS. :o[]
    Un oscillateur classique (sans quartz) bien conçu suffit pour les PO/GO.

    Le déphaseur de 90° est réalisé à partir du signal logique de l’oscillateur par 2 « bascules D » (livres de Kainka).

    :-)


Sujet : La DRM... mais c'est très simple ! De ON5MJ  Le 25-08-2009 à 16:59 sta

    > Le déphaseur de 90° est réalisé à partir du signal logique de l’oscillateur par 2 « bascules D » (livres de Kainka).

    Des bascules logiques (D flip-flop) donnent un déphasage de 180° + un retard très petit, non ?


Sujet : La DRM... mais c'est très simple ! De JCJ  Le 25-08-2009 à 18:27 sta

    Le schéma complet du déphaseur et des inters... (doc joint).
    Le genre de circuit logique qui m'enerve profondément pour en comprendre le fonctionnement. :-[

    Jacques, pouver vous me contacter par E-mail (le clic sur ON5MJ ne donne rien).

  
  

Sujet : La DRM... mais c'est très simple ! De ON5MJ  Le 25-08-2009 à 19:57 sta

    Là je comprends mieux bien qu'il y ait quelques lustres que je n'ai pas utilisé de portes TTL.

    Apparemment (faut contrôler la fonction logique) le 74AC74 comprend deux diviseurs par 2 en série ce qui donnerait une division par 4 de la fréquence d'horloge. Et là le déphasage de 90° peut se concevoir car il est possible de séquencer les switches du 4066 dans le bon ordre et au bon moment.

    Pour le mail je vous contacte dans 5 minutes - je ne mets pas mon adresse sur le forum pour cause de spam.

    Ci@o.


Sujet : La DRM... mais c'est très simple ! De YM  Le 29-08-2009 à 19:12 sta

    Tout à fait !

    A partir d'une fréquence 4f (fournie par le générateur d'horloge), les deux bascules D en cascade divisent par 4 et délivrent quatre signaux à f décalés de 90°.

    Un grand classique en détection I & Q comme le laisse supposer le nom des sorties, les 4 switches dans les 4046 seraient dont le mélangeur.

    Yves.


Sujet : La DRM... mais c'est très simple ! De JCJ  Le 30-08-2009 à 11:19 sta

    Bonjour YM,

    La découverte de la DRM, est très motivante pour découvrir ces nouveaux modes de transmission… Détection en quadrature I,Q , modulation de phase (PSK), d’amplitude et de phase (QAM),…
    D’autant plus que le logiciel DReaM montre les constellations des états logiques… ça bouge et c’est très beau (photo jointe).

    Si je comprends bien, il y a au moins 3 canaux dans le signal DRM.

    Le FAC (Fast Access Channel) en PSK qui donne au décodeur les paramètres de l’émission.

    Le SDC (Service Description Channel) qui sert à ????

    Le MSC (Main Service Channel) 16 ou 64 QAM (16 ou 64 états logiques différents) qui porte la musique.
    Voice Of Russia émet en 64QUAM… Très bonne qualité, mais ça plante souvent…

    Enfin du nouveau à découvrir dans la radio... :-)

  
  

Sujet : La DRM... mais c'est très simple ! De YM  Le 30-08-2009 à 23:24 sta

    Ouais ... si on veut !

    C'est un "système de codage des informations numériques tolérant aux anomalies de propagation" :-D

    L'intéret est surtout que l'accés est libre . . . dans certains cas !
    Comme tout système numérique, il est "cryptable", ce qui est certainement déja fait, pour toutes sortes de raisons.


 Retour aux sujets 

Rubriques du site

Gamme 1

- Galerie TSF - Mesure ancienne - Littérature - Trucs et astuces - Marquage composants - Tubes Brochages - Achat / Vente - Forum - Liens utilesCe site vous
a aidé ?

Gamme 2

- Recherche - Offre - Tendances - Palais des Glaces - Upload -

Gamme 3

- Archives - Schémathèque - Glossaire technique - Glossaire patoisant - Journaux - Remerciements -